Faire un Don

Psychologie en maison de retraite : suivez le guide

Le rôle du psychologue dans les maisons de retraite est aujourd’hui essentiel. Il favorise l’adoption de comportements plus sereins lors des périodes de changements souvent « difficiles ». 

La maison de retraite : un lieu de vie difficile

La maison de retraite est certes un lieu de vie, mais c’est aussi le dernier lieu de vie de la personne accueillie qui en est bien consciente. Le rôle du psychologue en maison de retraite est d’une importance indiscutable.

 

Le manque de repères lors de l’intégration

Dès son admission la personne âgée va se sentir déstabilisée et en manque de repères. Une première entrevue avec le psychologue permettra à celui-ci de cerner ses angoisses et d’adapter la prise en charge en fonction de ce constat.

Il se peut qu’un aménagement de la chambre avec des objets personnels soit de bon augure. Ou, dans la même idée :  espacer dans les premiers temps les visites afin que la personne puisse prendre ses marques.

 

 

Suivre l’évolution du patient

Le travail du psychologue va suivre l’évolution de l’état et du comportement de la personne en difficulté afin de la sécuriser au mieux. Il sera également présent pour rassurer et bien souvent déculpabiliser la famille ou les proches.

Son action est centrée sur le résident mais également sur les facteurs environnementaux et affectifs. Il est à l’écoute et donne de son temps, ce qui est rassurant et réconfortant.

Tout au long du séjour le psychologue en maison de retraite réajustera les données afin que l’accompagnement soit toujours ciblé sur les désirs et les besoins de son patient.

Celui-ci peut alors avoir le sentiment de devenir dépendant et un peu perdu sans cette proximité rassurante. Mais le rôle du psychologue sera alors de l’autonomiser et de le diriger au travers d’activités de groupe afin qu’il trouve sa place au sein de l’institution en tant que personne individuelle avec ses envies, ses besoins et ses incapacités.

Il doit lui faire prendre conscience doucement de ses incapacités et de ses potentialités pour aborder une acceptation de cet état de dépendance plus ou moins important qu’il doit alors apprendre à gérer.

 

Comment instaurer une relation de confiance?

C’est grâce à tout ce travail et à cette relation de confiance qui va s’instaurer dans le temps que la personne âgée pourra faire le deuil de son passé et accepter cette nouvelle vie faite de limites.

C’est en cela que le travail du psychologue en maison de retraite prend tout son sens. Une fois passé le cap de l’acceptation, la personne ne se heurtera plus à des déceptions étant consciente de ce nouvel état et pourra évoluer plus sereinement dans cette dernière partie de vie qui doit lui être le plus agréable possible.